Regards de physicien(ne)s 2013

Le vendredi 1er février 2013 se tiendra la troisième édition de la journée Regards de Physicien(ne)s au CNAM. Cette journée est ouverte à toutes et tous, dans la limite des places disponibles. Le niveau des conférences est adapté à des lycéens en terminale scientifique, étudiants, enseignants, et tous les curieux de science.

De grandes conférences données par des physicien(ne)s qui présentent des sujets d’actualités mais aussi leur parcours et leur vision de la démarche scientifique, 3 conférences flash données par des lauréats des prix jeunes chercheurs de la SFP.

La journée Regards de Physicien(ne)s 2013 est organisée en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiersMusée des arts et métiers

Programme :

  • 11h30 Le quantique dévoilé, Jean-Michel Raimond
  • 14h Les gouttes rebondissantes, curiosité de laboratoire ou système modèle d’une dualité onde-particule ?, Emmanuel Fort
  • 15h Lauréats des prix Jeunes Chercheurs de la SFP : Pauline Ascher, Benjamin Pasquiou, Antoine Dussaux
  • 16h15 Un regard de physicien sur la microfluidique, Denis Bartolo
  • 17h15 A la recherche des exoplanètes, Claire Moutou

 Lieu : La journée se déroule au CNAM, amphi Paul Painlevé, 292 rue Saint Martin – Paris 3e

Inscriptions : par mail à musee-conf@cnam.fr

Les orateurs :

  • Jean-Michel Raimond est Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Il poursuit ses recherches au Laboratoire Kastler Brossel de l’Ecole Normale Supérieure dans l’équipe Electrodynamique quantique en cavité avec Serge Haroche, prix Nobel de physique 2012.

La physique quantique, incroyablement précise, riche d’applications, n’en propose pas moins une vision intrigante du monde à l’échelle microscopique, celle des atomes et des grains de lumière, les photons. C’est un monde où une même particule peut être en plusieurs endroits, où les portes peuvent être ouvertes et fermées à la fois. Des expériences récentes, et en particulier celles récompensées par le Nobel 2012, permettent de tester directement notre compréhension de l’étrangeté quantique, d’envisager de l’utiliser pour traiter l’information de manière nouvelle. Enfin, elles explorent la frontière entre le microscopique quantique et le macroscopique classique.

Téléchargez ici les documents de présentation de J.-M. Raimond (pdf)

  • Emmanuel Fort est professeur à l’ESPCI ParisTech, il est titulaire de la chaire AXA d’imagerie biomédicale. Il poursuit ses recherches à l’Institut Langevin, unité de recherche mixte CNRS-ESPCI ParisTech.

Comment un même objet élémentaire peut-il avoir à la fois des caractéristiques de particule localisée et d’onde étendue? C’est la question qui a fondé la physique quantique. Parfaitement caractérisée dans ce cadre, cette dualité échappe cependant à notre intuition et elle est habituellement considérée comme sans équivalent possible en physique classique. Nous avons été amenés à revisiter cette question lorsque nous avons trouvé qu’une gouttelette, rebondissant sur une surface liquide vibrée, peut se coupler aux ondes de surface qu’elle génère. C’est l’histoire de la recherche concernant cette dualité classique que nous raconterons.

Téléchargez ici les documents de présentation de E. Fort (pdf)

  • Denis Bartolo est Professeur à l’ENS de Lyon, ses recherches sont menées à L’ESPCI à Paris et au Laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon.

 Téléchargez ici les documents de présentation de D. Bartolo (pdf)

  •  Claire Moutou est Directrice de Recherche au CNRS au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille. Elle travaille à la recherche et à la caractérisation des exoplanètes à l’aide de différents observatoires, sur Terre et dans l’espace.

Depuis 1995, les astrophysiciens cherchent (et trouvent) des planètes qui tournent autour d’autres étoiles que le soleil, malgré l’immense défi instrumental que cela représente. Ces « exoplanètes » dévoilent une diversité impressionnante, et apportent d’avantage de questions que de réponses. Comment les découvre-t-on ? A-t-on trouvé des jumelles des planètes du système solaire ? Quelles perspectives existent pour trouver des planètes habitables?

Les lauréats des prix jeunes chercheurs de la SFP feront une intervention de dix minutes où ils présenteront leur parcours et les enjeux de leurs travaux.

  • Pauline Asher (Max Planck Institute for Nuclear Physics, Heidelberg), Traque de protons en terre exotique
  • Benjamin Pasquiou (Institute for Quantum Optics and Quantum Information, Innsbruck), Le chrome dans un condensat de Bose-Einstein : un aimant ultra-froid
  • Antoine Dussaux, Etude des oscillations de vortex magnétiques induites par transfert de spin

 

Publié dans SFP-Paris